Voyage en Jordanie

22 avril 2007

Présentation du voyage

Voila, c'est comme ça, on part, on revient, et on veut parler de ce qu'on a vu. Les autres vous écoutent poliment et attendent impatiemment de pouvoir vous raconter leur voyage à eux. Car au fond, les voyages des autres ne nous intéressent que parce qu'ils sont une occasion de parler de ceux que l'on a faits. Alors, du même coup, le blog c'est bien. On ne raconte son voyage qu'à des gens que ça intéresse, soit parce qu'ils veulent aller au même endroit et que ce qu'ils vont lire les aidera peut-être un peu, soit parce qu'ils y sont déjà allés et qu'ils veulent voir si vous avez vu les mêmes choses qu'eux, soit parce qu'ils n'iront jamais et que lire un voyage, c'est déjà voyager un peu.

PS. Les photos titrées JLB sont de Jean-Luc, celles marquées JCK sont de Jacky. Si vous les utilisez, faites référence à ce blog.

Album : On the road again

Posté par jckvoyage à 07:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


24 avril 2007

Amman.

Ammann est une capitale malade, frappée par la lèpre moderne des villes en fort développement. Amman est couverte de pustules noires. On en trouve partout : dans les arrières cours, dans les rues, sur les trottoirs, sur la face cachées des talus, derrière les hôtels les plus luxueux, à côté des poubelles, au pied des murs, partout. Et cette maladie porte un nom scientifique, mais elle est plus connue sous son nom vulgaire : le sac jetable en plastique noir.

A part ça, les septs collines sont couvertes de maisons et traversées de rues larges et bien entretenues avec, aux heures de pointe, un délicieux cafarnaüm au milieu duquel il ne fait pas bon être un piéton.

Album : Amman

Posté par jckvoyage à 23:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 avril 2007

Les chateaux du désert

Ils sont situés à l'est d'Amman, dans un bout de Jordanie coincé entre la Syrie au nord, l'Iraq à l'est et l'Arabie Saoudite au sud. Chaud le coin.

Le problème, avec ces chateaux (il y en a une dizaine recensés), c'est qu'on se demande ce qu'ils peuvent bien faire là. Bon, rassurez-vous, sur les guides bleus, rouges, verts ou jaunes, ils expliquent tout. Celui là contrôlait un point d'eau, cet autre était à un carrefour (déjà) de pistes, le troisième était un délicieux lieu de rencontre entre califes qui y venaient pour "le repos et le plaisir".

Nous, on a fait des photos, pour ne pas oublier.

Album : Chateaux du désert

Posté par jckvoyage à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 avril 2007

Um Qaïs

Depuis Um Qaïs, on voit le lac de Tibériade.
- Qu'est-ce qui, à cette distance, pourrait ressembler au lac de Tibériade ?
- La Mer Morte ?
- Oui. Mais aussi n'importe quel autre grand lac ou bras de mer. Ce qui change, vu d'ici, c'est le nom qu'on lui donne, l'histoire qui va avec, et l'idée qu'on s'en fait. Sur la photo prise de là, donc, au fond, c'est le lac de Tibériade. Et par conséquent, Jésus, la pêche miraculeuse et cetera.
Amen !

Album : Décapole.

Posté par jckvoyage à 06:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Jérash

On a tous vu des sites romains, des ruines grecques, des bouts de colonnes, des moitiés d'aqueducs. On a  dit : Oh ! au pied du Pond du Gard. On a fait : Ah ! dans les Arènes de Nimes. Et puis on va à Jerash et on regarde....

Album : Décapole.

Posté par jckvoyage à 07:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]


De Amman à Petra

La route passe par Madaba parce que l'église Saint Georges a, sur son sol, une carte de la Palestine en mosaïque qui permet de mieux comprendre ce qu'était ce pays dans l'antiquité. Quand on voit ce qu'on voit à nos pieds, on voit bien que ce qu'on voit aujourd'hui, là-bas, n'a rien à voir avec ce que voyaient les anciens.
Ensuite le Mont Nébo. On dit que là, Dieu aurait dit à Moïse, qui vivait à la même époque :
" Regarde par là frère Moïse,
  droit devant c'est la terre promise ".
Composer des vers sans en avoir l'air allait de soi, surtout quand le fleuve du coin s'appelle Jourdain (classique, non). Moïse, que la poésie laissait de pierre depuis qu'il transportait les tables de la loi, et surtout très fatigué d'avoir guidé son peuple par monts et par vaux, décida que l'endroit était bien choisi pour mettre définitivement la clef sous la porte.

Nous avons repris l'auto pour aller rendre visite à Renault de Chatillon qui avait hérité d'une forteresse construite à Kérak par un nommé Payen le Bouteiller (drôle de nom pour un croyant Croisé). Vue imprenable sur la vallée. La forteresse, elle, n'était pas imprenable. La preuve, elle fut prise, par Saladin. Après quatre ans de siège tout de même.

Petit déjeuner au pied des murailles et nous voilà repartis : "vers la valllée de Dana, lalala, la, lalala". Air breton connu. Rien à voir cependant avec les chants celtiques, sauf que c'est aussi une réserve où l'on trouve une grande diversité d'espèces en voie de disparition. Le village est du moyen-âge et ca se voit.

Là, on nous sert un excellent Maglouba, plat bédouin aussi réputé que le Mensaft.

Pour digérer, nous décidons d'attaquer la forteresse suivante : Shaubak. nous la prenons d'assaut avec la même agressivité que la précédente. Elle va, elle aussi, céder sous les mitraillages répétés de nos Canons Powershot : un Calibre 80 pour Jean-Luc, 95 pour moi.

Journée bien remplie, mission accomplie, on dort bien en Jordanie.

Album : de Amman à Pétra 

Posté par jckvoyage à 22:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 mai 2007

Petra, un site "open"

Petra. Le mot, à lui seul, résume tout ce qe l'on peut en dire, depuis que le site a été rédécouvert par les européens au XIX ème siècle. Tous les livres vous le disent : on y trouve " de magnifiques grès rouges diaprés de veines jaunes, bleus, noires ou blanches." Bien évidemment, les images ne rendent pas tout mais elles valent bien, dans ce cas là, un long discours.
Remercions donc les Nabatéens d'avoir eu cette superbe idée de faire de ce Wadi Musa le lieu de leur nécropole et de leur capitale. Ils nous offrent aujourd'hui un spectacle magique.

Mais Pétra c'est aussi un site "open". En effet, au soir du deuxième jour, nous nous sommes fait cette réflexion que nous avions pu aller partout et tout faire; nous pencher au dessus des citernes profondes, grimper au sommet des falaises, nous glisser sous les rochers coincés, nous aventurer dans des siqs étroits. Nulle part un personnage coiffé d'une casquette et armé d'un sifflet, pas la moindre chaine, pas le plus petit bout de corde, pas de panneaux menaçants. Ah si, une simple pancarte à l'entrée d'un parcours dans le lit d'un torrent qui invite les promeneurs à ne pas emprunter ce passage en cas de pluie ou de ciel menaçant. Un groupe de français s'était fait surprendre il y a quelques années. De la même façon, on ne peut plus gravir au sommet du Deïr depuis qu'une touriste française y a fait une chute mortelle.
Il semblerait que nous avons perdu l'habitude, en France, d'assumer notre propre sécurité depuis que partout on trace des lignes, on tend des cordes, on pose des barrières, on colle des affiches, on poste des gardes. Eh oui, à force de vouloir tout réglementer, nous devenons un peuple d'assistés incapables de gérer notre sécurité personnelle.
- C'était pas marqué qu'il ne fallait pas se pencher !
- Ah bon... Quelle horreur !

Album : Pétra 1, Pétra 2, Little Pétra.

Posté par jckvoyage à 19:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 mai 2007

Wadi Rum

Wadi Rum, c'est le désert qu'il faut aller voir quand on visite la Jordanie. Jean-Luc a eu la bonne idée de nous faire dormir là-bas. Alors, on a eu droit à une longue ballade l'après-midi, un coucher de soleil et un lever, avec, en prime, un repas sous la tente. Pour le reste... photos.

Album : Wadi Rum

Posté par jckvoyage à 19:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Aquaba et la Mer morte.

A Aquaba, on a la sensation un peu bizarre d'être dans un endroit brûlant. De la chambre d'hôtel, il y a la vue sur le golfe d'Aquaba, ce bout de mer qui forme l'une des deux oreilles de la Mer rouge. A portée de main, la ville jumelle que l'on aperçoit s'appelle Eilat et se trouve sur le territoire d'Israël. Quelques kilomètres au sud d'Eilat, la côte égyptienne. A gauche derrière la colline, l'Arabie Saoudite.

A Aquaba, la mer est là, maiq l'eau douce manque. Et elle va manquer tout au long du retour vers Amman. En passant vers la Mer morte, mais son nom en dit déjà long...

Albums : Aquaba et Dead Sea

Posté par jckvoyage à 19:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 mai 2007

A une prochaine fois.

Aleikoum_salam

Et partout on a mangé

Album : à mettre en bouche.

Posté par jckvoyage à 00:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]